L'ALCOOL DANS LES COSMETIQUES NATURELS

Catégories : Ingrédient

L’alcool présent dans les formulations de cosmétique naturelle a parfois mauvaise presse auprès des consommateurs. Selon certaines personnes, il serait desséchant et irritant pour la peau. On est alors en droit de se demander à quoi sert l’alcool et s’il ne serait pas possible de s’en passer.

 

Tout un système de conservation

 

On ne peut pas remplacer les conservateurs de synthèse par un conservateur naturel sans modifier considérablement l’équilibre de l’ensemble et probablement rendre la formule inopérante. Le laboratoire doit apporter une réponse globale à cette question. On parle en l’occurrence d’un véritable système de conservation naturelle qui nécessite :

 

-    une sélection rigoureuse des matières premières afin d’éviter germes et bactéries,

-    une hygiène exemplaire au niveau de la fabrication,

-    un emballage qui diminue la contamination bactérienne (tube). Dans le cas de pots, le recours à des conservateurs très doux de synthèse est autorisé également pour des produits alimentaires et admis par les labels de certification (BDIH, Ecocert…) à condition d’être mentionnés sur l’emballage. C’est le cas, par exemple, de l’acide benzoïque, salicylique, benzylique ou sorbique (ou  de  l’un de ses sels, le sorbate de potassium),

-   et enfin la synergie de différents composants de conservation naturelle :

  • vitamines C et E comme anti-oxydants,
  • huiles essentielles au potentiel anti-bactérien,
  • de l’acide lactique par exemple pour réguler le pH,
  • si nécessaire une faible présence d’alcool végétal s’évaporant dès l’application, pour contribuer à stabiliser la formule.

 

L’alcool présent dans les produits cosmétiques est-il nocif pour la santé ?

 

Tout est une question de qualité. L’alcool est une matière naturelle qui est souvent dénaturé pour le rendre impropre à la consommation. En cosmétique conventionnel, l’alcool est dénaturé avec des éthers de glycol ou des phtalates qui peuvent provoquer des allergies cutanées. Les marques distribuées par Bleu Vert utilisent exclusivement de l’alcool bio à 100 % pur, ou un alcool pur dénaturé avec des huiles essentielles.

 

Si l’alcool joue un rôle anti-bactérien dans le cadre d’une conservation naturelle, sa présence dans les lotions des gammes visage peut questionner. En fait, dans ce cas, l’alcool assure une fonction astringente. L’alcool a également une action désodorisante dans les déodorants.

 

Les dermatologues préconisent un pourcentage d’alcool dans le produit variant entre 10 et 20 % selon le type de peau. Pour les déodorants, le pourcentage sera plus élevé. Les produits que distribue Bleu Vert se basent sur ces recommandations et évitent ainsi les phénomènes de desséchement et d’irritation de la peau.

 

Il est important de noter que la présence d’agents hydratants comme des huiles, des cires et de la glycérine végétale équilibrent la formule et procurent une hydratation importante.

 

L’alcool gras

 

L’alcool gras appartient à la famille des alcools, mais c’est un composant de graisses et d’huiles naturelles. Les alcools gras sont des substances cireuses grasses qui ont des propriétés filmogènes, émollientes, hydratantes, adoucissantes et protectrices. Non toxiques et non irritants, ce sont des ingrédients bénéfiques pour le soin de la peau et des cheveux.

En conclusion, l’alcool peut faire partie intégrante de l’équilibre d’une formule et contribue le plus souvent à stabiliser un produit. Sa qualité et son pourcentage ainsi que d’autres composants représentent autant de facteurs qui permettront d’offrir un cosmétique naturel de qualité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le !


Laisser un commentaire

Catégories d'articles

Retourner à tous les articles